RÉHABILITATION – ARAGO – PESSAC


Descriptif du projet

Requalification urbaine du quartier Arago

La résidence Arago, construit dans les années 60 et était très dégradé faute d’entretien, est racheté par Domofrance en 2006 à un propriétaire privé dans l’intérêt général et celui des locataires.

Dès lors, l’entreprise sociale pour l’habitat et la ville de Pessac engagent une réflexion avec la région et la communauté urbaine de Bordeaux qui s’est prolongé en 2008 par un diagnostic urbain et social intégrant une phase d’écoute importante des locataires. Le projet de requalification urbaine se dessine alors et un appel à projet est lancé.

C’est l’équipe de la maîtrise d’oeuvre piloté par Revel’Archi, associé à Debarre Duplantiers, Ingérop et Ecoten, qui l’emporte en 2010

Le point de départ est de percevoir l’existant comme une page blanche, une page sur laquelle on pourra écrire une nouvelle histoire pour Arago. Nous venons ajouter à cette page blanche des plug-ins variés, des éléments autoportaits, des loggias, des plates-formes ou des bow-windows.

Par cette intervention, nous avons les moyens d’adapter le bâti au contexte changeant. Ainsi la vue, l’orientation, le bruit l’intimité, sont les critères de variation de ces plug-ins. Des éléments autonomes dont la matérialité et le volume varient, et offrent une identité propre à chaque bâtiment.

 

Bâtiments CI et EII – Réhabilitation de 100 logements

L’ensemble des bâtiments est isolé par un complexe ITE. L’isolation des toiture-terrasses à était renforcée. L’étanchéité à l’est est assurée par le remplacement des menuiseries et des occultations; La ventilations est mécanisée. Ces dispositifs ont permis de diviser par 4 la consommation des logements passant de 300 Kw/m2 à 65 Kw/m2.

L’isolation par l’extérieur des bâtiments constitué un manteau blanc quoi homogénéise la peau extérieure. Sur cette page blanche sont posés des balcons, véritable pièce supplémentaire de 10 à 15 m² réalisés en structure métallique.

Pour pallier la grande banalité de la précédente architecture de l’existant, chaque immeuble trouve son identité par un traitement différencié des balcons (formes, dimension, et matériaux utilisés). Ce principe architectonique met en cohérence les bâtiments avec le nouveau contexte paysager du quartier.

 

Extension Bâtiments EII – 22 logements don 4 VIVALIB

Le bâtiment E/II, situé à l’entrée du quartier Arago, au début de l’avenue de la Châtaignerai, est doté de deux extensions construites sur ses pignons Est et Ouest.
Ces petits immeubles toi étagent affirme le renouveau du quartier par la modernité de son architecture.
Des volumes de forme rectangulaire, repartie à chaque angle du bâtiment, qui abrite les loggias et permettent de profiter de toutes les orientaient.
Les rez-de-chaussée abritent des appartements « VIVALIB » spécialement adaptés pour prolonger l’autonomie des personnes âgées à domicile à un coût accessible au plus grand nombre.

 

Requalification du bâtiment AI 

L’ensemble des bâtiments du quartier est dépourvu d’ascenseur, mais pour répondre aux attentes d’une population vieillissante, le bâtiment AI a été choisi pour permettre l’accueil des personnes âgées. Pour mettre aux normes PMR les ascenseurs, de nouvelles gaines ont été créées, les halls ont été rendus traversants et les paliers d’étages réaménagés.

La construction de ces nouvelles colonnes d’ascenseur a permis un traitement architectural ambitieux. La totalité de la façade et des pignons a été enveloppé par une double peau de béton. Ce dispositif permet de retourner les logements vers le parc de Camponac et d’offrir de vastes loggias.

Ces espaces supplémentaires de 15 à 25 m² peuvent être occultés par des panneaux de bois coulissants. La surépaisseur des gaines d’ascenseur permet le pliage des façades que souligne par la réalisation de garde-corps filant laqués de blanc.

 

Arago, un projet récompensé

Fin 2013 : le projet a été sélectionné par l’État pour faire partie de toutes premiers quartiers en France à être labellisé « Écoquartier », une fois l’ensemble des travaux terminés.

Octobre 2014 : Palmares Aquitain DCPEA grand prix du jury.

Septembre 2015 : le projet a été primé à l’occasion du Congrès national des Hlm qui s’est tenue du 22 septembre à Montpellier. Il a été reconnu pour ses performances énergétiques par GrDF et l’Union Sociale pour l’habitat.

Labels

Le label BBC-effinergie® vise à identifier les bâtiments dont les très faibles besoins énergétiques contribuent à atteindre les objectifs de 2050 : réduire les émissions de gaz à effet de serre par 4.  Le référentiel de l'association EFFINERGIE®, a pour objectif une consommation maximale pour les constructions résidentielles neuves fixé à 50 kWhep/m²/an et 65kWhrp/m2/an pour les réhabilitations. Le label BBC-effinergie® est remplacé par le label RT2012 depuis 31/12/2012.

La certification Française Habitat & Environnement (H&E) a été mise en place par CERQUAL, filiale de l'association Qualitel1. Elle a pour objectif de prendre en compte la préservation de l'environnement tout au long du cycle de vie du logement. Elle est applicable aux opérations de logements neufs en immeubles collectifs et individuels groupés.